ROGER CAREL, la voix d'Astérix est MORT


Véritable légende des studios de doublages, Roger Carel est décédé ce 11 Septembre 2020 à l'âge de 93 ans. Il laisse derrière lui d'innombrables souvenirs. Vous ne le connaissiez peut-être pas de visage, mais sa voix est incontournable ! Présent dans une grande majorité de l'oeuvre de Walt Disney, il prête sa voix notamment à Winnie l'Ourson au côté de Patrick Préjean (voix de Tigrou)

Roger Carel & Patrick Préjean
Roger Carel & Patrick Préjean

Roger Carel n'était pas toujours bien reconnu d'un film à l'autre car il avait ce talent fou de savoir changer sa voix comme de la pâte à modeler. Il pouvait monter très haut pour slalomer dans les aigus, ou descendre dans les basses les plus profondes. Une fois qu'on le sait, c'est presque un choc : sa voix était là, tout le temps, dans d'innombrables de films, d'où son surnom : "L'homme aux 1000 voix"


Roger Bancharel, dit Carel, est décédé le 11 septembre à l'âge de 93 ans. Une information confirmée par son fils, et par la mairie d'Aigre (Charente), où le comédien nous a quitté.



Mickey, Tigrou, Winnie L'Ourson, Asterix, C-3PO ...

Il a beaucoup joué au théâtre et au cinéma, mais c'est une grande légende du doublage. Astérix, c'est lui. Mickey Mouse, c'est lui également, pendant longtemps. Kaa le serpent dans « Le Livre de la jungle » qui chante « Aie confiance… », encore lui. Comme Pongo des « 101 dalmatiens », et à la fois Roquefort et le chien Lafayette des « Aristochats ». Le robot C-3PO de « Star Wars » à la voix du majordome anglais et au maintien très raide, de Alf, l'extraterrestre, Winnie l'Ourson mais aussi Porcinet et Coco Lapin. Il a notamment travaillé avec Patrick Préjean, que nous avons eu la chance de rencontrer au festival du film de Coudun en 2016.

Bref, la liste est sans fin, l'exemple d'une carrière hors normes.




Choisi par Charlie Chaplin

Cette voix unique arrive jusqu'au studios anglais pour doubler la voix de Horace Slughorn, dans « Harry Potter » à travers un timbre bien français. On le reconnait aussi pour Jack Lemmon, notamment dans « Certains l'aiment chaud » – Peter Sellers dans toutes ses comédies dont « La Panthère rose », et le meilleur pour la fin, « Le Dictateur », quand Charlie Chaplin a décidé de refaire le doublage, et l'a choisi personnellement. Un honneur pour le patrimoine français !

Une voix empreinte de la France

Kermit la grenouille du « Muppet Show », Wally Gator, Mister Magoo, Maestro… C'est du moins ce que Roger Carel a raconté, dans ses interviews et ses mémoires, qu'il a publié, à même pas 60 ans, en 1986. Une preuve que la carrière du personnage était déjà immense. Quasiment l'intégrale Disney, « le pactole » comme il disait.

Son parcours

C'est au théâtre qu'il est repéré pour ses capacités de doubleur, cette modulation de caméléon, une technique aussi. il s'attribue des personnages, comme Hercule Poirot, qu'il double au cinéma avec Peter Ustinov, mais aussi dans ses incarnations télévisées. Jerry dans les différents films de Jerry Lewis aussi, même quand le personnage change de patronyme.


Bien sûr qu'il avait aussi un visage, et même une « gueule » comme on dit chez les comédiens. Il a joué Molière, Courteline et Feydeau, Ionesco, et plus de cent rôles au théâtre et à la télévision. On l'aperçoit dans le cinéma d'Audiard, de Tchernia, d'Yves Robert.


Dans les années 1980, il participe régulièrement aux Grosses Têtes de Philippe Bouvard, sur RTL, où il amuse la galerie par ses bruitages aux côtés de Jacques Martin.


Il s'amusait à regarder les films américains en VO, un comble pour la star de la voix française.


Article : E. LOUARN


A regarder - Il était une voix - Emission de Nathalie KARSENTI consacrée au comédien

⬇️ ⬇️


29 vues

Posts récents

Voir tout